toute l'actualité

production poétique des 1ères 2

  Nous vous offrons, pour le printemps des poètes, ces quelques fleurs…

 

Ce bouquet poétique a été réalisé par les élèves de la classe de 1ère2 et je voudrais saluer ici leur travail exceptionnel, leur implication et leur imprégnation dans Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire.
Ils ont lu le recueil, ils ont goûté la poésie et, patiemment se sont immiscés dans l’univers complexe de Baudelaire. Plus que tout, ils ont su travailler les mots, les forger pour extraire la Beauté de l’horreur qui nous entoure parfois. Ils ont métamorphosé, tels des apprentis alchimistes, « la boue » en « or ».
Chaque poème proposé pourrait s’insérer dans une des sections des Fleurs du mal et je vous laisse découvrir leurs magnifiques travaux. Leurs mots disent parfois les maux, la douleur, le spleen, la révolte et la tentation de l’abîme. Leurs mots sont des fleurs du mal et quel bel hommage à Baudelaire que celui-là.
Enfin, leurs textes sont magnifiés par des affiches réalisées par Mme Avé, professeur documentaliste au lycée.
Laissez-vous porter par la magie de leurs poésies, et comme le disait Baudelaire dans ses Petits Poëmes en prose :
« Il faut toujours être ivre. Tout est là : c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.
Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. »

Karine Ruffin, professeur de Lettres

poème1

poème2

poème3

poème4

poème5

poème6

poème7